• Macha, pas bête, avait trouvé refuge dans le grenier de la boucherie. Qui sait d'où elle venait, et quel était son nom ? Allez donc savoir, tiens ! abandonnée sans doute ou égarée. 
    Chez nous, la bouchère
    est gentille et elle aime les chats. D'ailleurs ils se passent le mot et patrouillent dans le quartier, certains qu'un morceau de viande viendra agrémenter leur repas.
    Le problème c'est que le ventre de Macha a commencé à s'arrondir, et qu'il fallait prévoir une nursery mieux adaptée que le grenier.
    Alors Flo, la bouchère sympa qui est aussi une amie, a tiré sur la sonnette de l'association et ensemble nous avons trouvé une solution. Elle devait être provisoire. 
    Provisoire ? héhé .... vous avez vu les yeux de Macha ?... deux émeraudes, d'une beauté ! et son poil ? doux, long avec de si jolies couleurs.... J'ai senti que je n'allais pas tarder à avoir un problème, et ça s'est confirmé quand les chatons sont nés, dans MON grenier.
    Et oui, parce qu'entretemps j'avais ramené Macha à la maison, je lui avais préparé tout ce qu'il fallait dans la salle de bain, et bien sûr je n'avais pas jugé utile de lui demander son avis, avant. Elle m'a filé entre les pattes et quand je l'ai revu elle avait considérablement maigri. 
    à suivre...
     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires